L’Algérie vient d’annoncer le lancement de « Tafoukl », un « mégaprojet » de centrales solaires qui générera plusieurs milliers d’emplois. Une excellente nouvelle pour les habitants, notamment ceux en recherche d’emploi.

C’est Alger qui a annoncé la construction de ces centrales solaires. D’une puissance totale de 4 000 MW, les centrales vont générer 50 000 emplois pendant leur construction puis 2 000 une fois le projet achevé.

De plus, Alger a annoncé que le coût du projet est estimé à plus de 3 milliards de dollars. Cette construction se fait dans l’objectif d’obtenir une diversification des ressources énergétiques et de développer un nouveau modèle de consommation.

« Tafoukl » un projet considérable s’étalant sur plusieurs années

Sur son site officiel, le premier ministre a annoncé :

« Les centrales solaires seront réparties sur 10 wilayas (régions) du pays. »

Le gouvernement explique qu’en plus de «la satisfaction de la demande nationale d’énergie et la préservation de nos ressources fossiles, la réalisation de ce projet permettrait de se positionner sur le marché international. Via l’exportation de l’électricité à un prix compétitif, ainsi que l’exportation du savoir-faire.»

Concernant la durée de réalisation de ce projet, elle devrait s’étaler entre 2020 et 2024. De plus, le projet « Tafoukl », s’étendra sur une surface de 64 000 hectares.

Pour rappel, le Forum économique mondial (WEF) a classé l’Algérie à la 83ème place mondiale concernant sa transition énergétique. Concernant le continent africain, c’est le Maroc qui fait figure de leader, en apparaissant tout de même à la 51ème place mondiale.

Mais le projet « Tafoukl » pourrait modifier ce classement dans les prochaines années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici