Un jeune Saoudien identifié comme Moussa Al-Khanezi a retrouvé sa famille biologique mardi dernier après 20 ans de séparation. La femme a arraché trois garçons au total entre 1993 et ​​1999. Les deux autres garçons attendent les résultats définitifs avant d’être réunis avec leurs familles.

En 1999, Al-Khanezi a été enlevée de la maternité d’un hôpital de Dammam, en Arabie saoudite quelques heures après sa naissance.

L’histoire a été démêlée après que le kidnappeur, identifié comme Mariam, 50 ans, soit allée à la police pour faire une carte d’identité pour Al-Khanezi et un autre garçon non identifié. La police s’est méfiée et a approfondi l’affaire.

Après qu’un test ADN a lié la lignée d’un garçon à celle de la famille Al-Khanezi, Moussa a retrouvé sa famille au cours d’une journée passée à célébrer et à rencontrer des proches. Son frère biologique, Mohammed Al-Khanezi, a déclaré que la famille avait passé toutes ces années à sa recherche, son père offrant même des récompenses à toute personne qui le ramènerait.

La kidnappeuse a affirmé qu’elle avait « retrouvé » les deux garçons et a décidé de les élever par elle-même sans en informer la police, et aurait dit aux victimes qu’elles étaient nées hors mariage.

« C’est un sentiment indescriptible, d’ici à l’autre bout du pays », a expliqué le père de Moussa dans une vidéo enregistrée sur le moment des retrouvailles.

Lorsqu’on lui a demandé comment il se sentait en rencontrant sa vraie famille, Moussa détourne timidement les yeux de la caméra et dit: « Je suis très soulagé ».

Dans une interview Skype avec BBC Arabia, le frère de Moussa a dit qu’il avait l’impression que son frère n’avait même jamais quitté la maison pendant une seule journée.

« On dirait que nous aimons tous les deux dormir et manger », a déclaré Al-Khanezi en se déchaînant, notant ce qu’il avait en commun avec Moussa.

Il a ajouté que la famille ne craignait pas que Moussa parle à la femme qui l’a élevé – et l’a nommé Anas après l’enlèvement – étant donné qu’il en dit beaucoup sur elle.

Le père de Moussa a révélé ses intentions envers le kidnappeur dans une interview accordée au programme Ya Hala de Rotana, affirmant qu’aucune poursuite ne sera engagée contre la femme.

La kidnappeuse a arraché trois garçons au total entre 1993 et ​​1999

Un Saoudien kidnappé à sa naissance retrouve sa famille 20 ans plus tard - VIDEO1

Moussa n’était pas le seul enfant kidnappé.

Selon Gulf News, Mariam a commencé à kidnapper des petits garçons tous les trois ans après avoir fait une fausse couche.

En 1993, elle a emmené un petit garçon (Mohammad Al Qaradi) de l’hôpital Al Qatif et a convaincu son mari de l’enregistrer sous son nom. En 1996, elle a enlevé un autre nouveau-né (Mohammad Al Amari) de l’hôpital Dammam; cette fois, son mari n’était pas convaincu de l’enregistrement et a fini par divorcer. Elle s’est à nouveau mariée; le deuxième mari a également refusé d’enregistrer le garçon. En 1999, elle est partie pour sa troisième et dernière tentative d’enlèvement d’un enfant (Moussa Al-Khanezi) qui n’était pas non plus enregistré.

Mariam a bondi pour un quatrième essai en 2002 mais a échoué. Depuis, elle a arrêté la vague d’enlèvements.

Les deux autres garçons, Mohammad Al Qaradi et Mohammad Al Amari, attendent actuellement les résultats définitifs avant, espérons-le, de retrouver leurs familles respectives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici