Une femme âgée de 92 ans violée dans son EHPAD par un aide-soignant à Paris

Un aide-soignant d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) parisien a été interpellé pour le viol d’une pensionnaire de 92 ans, a appris l’AFP lundi de sources concordantes.

L’Ehpad est situé rue Dausmenil (XIIe), entre la gare de Lyon et le parc de Bercy dans la capitale française appartenant au groupe Korian. Dimanche soir, le directeur a appelé la police suite à un signalement d’une aide-soignante sur un viol d’une résidente de 92 ans.

Les faits

Un employé, aide-soignant de 63 ans, a été découvert dans une chambre en train de violer une dame de 92 ans «présentant une très forte perte d’autonomie», précise Le Parisien se référant à une source proche du dossier. Selon le témoignage, l’aide-soignant n’aurait pas dû se trouver à cet étage, encore moins dans cette chambre.

C’est une aide-soignante de l’Ephad situé dans le XIIe arrondissement de Paris qui a donné l’alerte après avoir surpris le suspect dans la chambre de la victime, a confirmé une source policière.

L’homme a été interpellé, alors qu’il tentait de s’échapper, par la police prévenue par le directeur de l’établissement. La victime, en état de choc, a été hospitalisée.

Le groupe Korian est pointé du doigt par des familles de résidents, qui reproche à l’entreprise sa gestion de la crise du Covid-19. Le groupe de ces Ehpad a connu 606 personnes décédées du Covid-19 dans ces établissements. Sollicité par Le Parisien le groupe a affirmé : qu' »une cellule de soutien psychologique a été mise en place pour les salariés et les résidents au sein de l’établissement », ajoutant que le salarié a été immédiatement mis à pied à titre conservatoire. 

Le parquet de Paris a confié l’enquête à la police judiciaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici