Coronavirus : Le Conseil scientifique préfère une rentrée scolaire en septembre

Dans une note en date du 24 avril, le Conseil scientifique annonce « avoir pris acte de la décision politique » de rouvrir prochainement les écoles. Et ce, dès le 11 mai. Pourtant, ce n’est pas l’avis que le Conseil prônait.

Ce Conseil, formé d’une douzaine de scientifiques et de médecins spécialistes du virus, préférait une réouverture des établissements scolaires qu’en septembre. Cela concernait aussi bien les crèches, les écoles, que les collèges, lycées et universités.

Pour justifier ses recommandations, le Conseil a émis plusieurs arguments, à la lumière de leurs connaissances scientifiques.

Tout d’abord, il explique que le virus pourrait circuler de façon massive dans ces lieux de rassemblement que représentent les écoles. Faisant courir le risque d’une deuxième vague d’épidémie.

« En l’état actuel des connaissances au plan épidémique, le risque de formes graves est faible dans cette population les enfants. Le risque de contagiosité individuelle chez les jeunes enfants est incertain, mais paraît faible. A l’inverse, le risque de transmission est important dans les lieux de regroupement massif que sont les écoles et les universités. Avec des mesures barrières particulièrement difficiles à mettre en œuvre chez les plus jeunes ».

Le Conseil scientifique a prévenu également que les établissements scolaires « devront impérativement mettre en place les conditions nécessaires à leur réouverture. Mise en conformité des sanitaires dans les écoles, mise à disposition de solutions hydro-alcooliques, agencement des salles permettant le respect des distances interindividuelles etc ». 

De plus, le Conseil insiste sur l’importance d’une formation préalable du corps enseignant. Elle porterait sur la nécessité de former « les enseignants, le personnel de direction, le personnel éducatif. Ainsi que tous les agents des établissements scolaires aux mesures barrières, aux règles de distanciation sociale. Et au port du masque pour eux-mêmes et pour les enfants dont ils ont la charge le cas échéant ».

Enfin, le Conseil précise :

« Cette formation devra être adaptée à l’âge des enfants dont ils ont la responsabilité. Il pourrait s’agir d’un diaporama avec une narration. Le jour de la rentrée, les enfants devront bénéficier d’une information pratique sur la distanciation sociale, les mesures barrières et l’hygiène des mains. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici