Coronavirus - le Maroc sera le dernier pays au monde à déconfiner sa population (1)

Maroc – Les autorités ont décidé de prolonger pour 3 semaines supplémentaires, soit jusqu’au 10 juin, la période de confinement de la population dans le cadre des mesures préventives pour lutter contre la propagation du coronavirus dans le Royaume.

L’annonce de la prolongation a été faite, ce lundi 18 mai, par le chef de gouvernement, Saad Eddine El Otmani lors d’une séance commune de la chambre des représentants et la chambre des conseillers, consacrée à la présentation par le chef du gouvernement du « développement de la gestion du confinement pour l’après 20 mai ».

«La situation est stable et maitrisée mais pas du tout rassurante», a dit El Otmani. «Le confinement est difficile mais il reste indispensable».

Selon le chef de gouvernement, si plusieurs conditions sont réunies pour la levée de l’état d’urgence sanitaire, il reste celle de l’indice de propagation du virus “R zéro” qui est actuellement à 0,9 mais qu’il faut stabiliser sous 1 pendant deux semaines, ce qui n’est pas encore le cas. Et d’ajouter qu’une situation optimale serait un R0 fixé sous 0,7.

El Otmani a fait savoir que des mesures de restrictions strictes seront appliquées pendant la célébration de l’Aid Al Fitr afin de limiter les déplacements massifs entre villes, précise Finances News.

Il n’est pas exclu que le déconfinement dans 3 semaines ne concerne que les régions connaissant une situation épidémiologique stable.

Risques liés au déconfinement

Dans une note publiée le 16 mai, le Haut commissariat au plan indique que « du point de vue épidémiologique, tant qu’il n’y a pas un vaccin ou une immunité communautaire acquise, le SARS-COV2 continuera à se propager avec un risque de rebond ».  Et d’ajouter: « dès lors, il est nécessaire d’envisager des scénarios de déconfinement à impact économique et social positif mais tout en contrôlant d’une part les risques de transmission et d’autre part la pression sur système de santé national ».

De son côté, le directeur d’épidémiologie au ministère de la Santé, Mohamed El Youbi, a mis en garde contre les risques que présente le déconfinement, notant que « plus de cas seraient enregistrés à la levée du confinement, mais la situation devrait rester sous contrôle ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici