Mohamed Bin Salam aurait kidnappé sa cousine, la princesse Basmah Bint Saud

Le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman aurait arrêté sa cousine, la princesse Basmah Bint Saud Bin Abdulaziz, porté disparue depuis un an, a rapporté le journal espagnol ABC et confirmé par alJazeera.

Selon le journal, un groupe de huit hommes est apparu au domicile de la princesse à Jeddah le 28 février 2019 alors qu’elle s’apprêtait à partir avec sa famille en Suisse pour un traitement.

Selon le même journal, la princesse, connue pour son plaidoyer en faveur des droits des femmes et de la réforme politique dans le royaume, a été détenue à la prison d’Al-Hayer au cours de l’année écoulée.

Le journal a cité une source proche de la princesse disant que « depuis lors, elle est détenue dans la cellule 108 de l’aile B où elle est autorisée à contacter sa famille une fois par semaine », ajoutant que la famille ne sait pas quand elle sera libérée.

En 2016, la princesse Basmah est retournée en Arabie saoudite après que le prince héritier Muhammad Bin Nayef soit intervenu auprès du roi pour assurer son retour.

La princesse exigeait que le roi Salman restitue de vastes terres appartenant à son père, feu le roi Saud Bin Abdulaziz à Taif, et 2 milliards de dollars détenus sur des comptes bancaires suisses.

Le journal a ajouté qu’une source proche de Bin Nayef a déclaré que la princesse pourrait rester en prison jusqu’à ce qu’elle abandonne la demande pour les biens de son père, notant qu’elle est la seule femme détenue dans cette prison à sécurité maximale.

La source a déclaré que la princesse Basmah était soupçonnée d’avoir tenté de fuir le pays avec sa fille adulte profitant de se rendre en Suisse pour recevoir des soins médicaux. Depuis lors, selon des sources, les autorités saoudiennes n’ont pas répondu à leurs demandes d’informations.

Le journal allemand DW a rapporté en décembre que des documents auxquels les journalistes ont eu accès « montraient que la princesse Basmah avait l’autorisation de quitter Djeddah le 18 décembre de l’année dernière, accompagnée de sa fille, pour des soins médicaux urgents, comme demandé par son médecin suisse ».

L’avion de la princesse a toutefois été « maintenu au sol et elle n’a pas été autorisé à partir ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici