Villeneuve Saint Georges La maire dépose plainte pour islamophobie

Le conseiller municipal de Villeneuve Saint Georges, Michel Faïsse a déclaré lors d’un conseil municipal « les musulmans sont responsables des morts victimes des attentats en France ».

Rappel des faits

Le 11 décembre dernier, les élus de la ville de Villeneuve Saint Georges adoptent un voeu contre l’islamophobie et le racisme. Ce vœu a été motivé par les récents attentats survenus dans des mosquées en France et en Nouvele-Zélande ainsi que pour s’insurger contre les propos haineux de Julien Oudoul à l’encontre d’une maman accompagnatrice de confession musulmane.

Suite à la proposition de voeu de l’élu Mohamed BenYakhlef, le conseiller municipal Michel Faïsse s’offusque :

« Je pense quand même qu’il ne faut pas exagérer. On parle quand même d’un attentat qui a eu lieu en Nouvelle-Zélande et d’un attentat en France, que je condamne contre la mosquée de Bayonne, qui n’a fait aucun mort. Alors que les musulmans en France sont responsables de combien de morts ?».  « Ils ont causé davantage de morts et d’attentats que ceux perpétrés contre leur communauté ».

Son intervention a provoqué une vague de huées au sein de l’assemblée. Avec assurance, Michel Faïsse surenchérit :

«En tout cas, tous ces terroristes étaient musulmans».

« Un amalgame intolérable entre musulmans et terroristes »

Sylvie Altman, maire PCF de la ville, signale l’incident à la Procureure de la République et déclare :

« A la limite, sa langue aurait pu fourcher la première fois, mais sa seconde intervention a confirmé qu’il établissait un amalgame qui a profondément choqué. Nous ne souhaitons pas banaliser des propos islamophobes ou stigmatisants. A présent, ce sera au procureur de juger de la teneur de ces propos ».

Michel Faïsse « évoque un lapsus »

« C’était un lapsus, se défend Michel Faïsse auprès de nous. Je voulais dire « les islamistes » et non « les musulmans ». C’était en fin de conseil municipal. J’étais fatigué. J’ai téléphoné au responsable du groupe LFI pour lui expliquer que c’était une erreur. Je n’ai jamais eu de position extrémiste durant le mandat. »

« J’ai été choqué par ce vœu. J’aurais voulu voter contre ces attaques et toutes les tueries. Mais pourquoi ne pas rappeler celles de Charlie-Hebdo, de l’Hyper-Cacher, du Bataclan, du Stade de France, du Super U de Trèbes, de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, les massacres des chrétiens d’Orient, des évangélistes du Nigeria, des églises brûlées au Pakistan… […] Il aurait été bon que ce vœu rappelât les souffrances des victimes, musulmanes sans doute, mais chrétiennes bien souvent. […] Je pense que c’est aux musulmans eux-mêmes qu’il appartient de lutter contre l’islamophobie, en se posant non pas en victimes mais en citoyens défenseurs des valeurs de la France. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici