Une célébrité transsexuelle a été arrêtée lors d'un pèlerinage à la Mecque

La visite d’une célébrité transsexuelle malaisienne à La Mecque a provoqué l’indignation en Malaisie après avoir publié des images de son pèlerinage sur les réseaux sociaux.

Muhammad Sajad Kamaruzzaman ou Nur Sajat, dont le sexe fait l’objet de débats depuis des années, s’est récemment rendu à La Mecque pour la Omra.

Nur Sajat, 33 ans, a partagé des photos d’elle portant des vêtements de prière féminins et du maquillage sur certains des sites les plus sacrés de l’Islam, y compris la Grande Mosquée de La Mecque.

 

Nur Sajat, qui possède également un compte Instagram de plus de 1,4 million de personnes, fait depuis longtemps l’objet de controverses sur son identité de genre. La nouvelle fureur, cependant, a même attiré la colère du ministre des Affaires religieuses de Malaisie.

« Je regrette ces actions, et cela a été annoncé sur Instagram comme si ce n’était pas une infraction », a déclaré le ministre des Affaires islamiques, Mujahid Yusof Rawa, faisant référence au port de vêtements féminins par Nur Sajat pour le pèlerinage.

Allant plus loin, le ministre saoudien a suggéré que les actions de l’entrepreneur en cosmétiques pourraient nuire aux relations entre Putrajaya et Riyad, au milieu de rapports non vérifiés selon lesquels la police saoudienne l’avait arrêtée.

« Veuillez retourner dans votre fitrah asal (origine naturelle), respecter les autres, respecter la religion et respecter les lois du pays que vous visitez », a-t-il ajouté.

«Expulsée» de La Mecque

Selon un porte-parole de l’agence de voyages qui a organisé le voyage de Nur Sajat, l’influenceuse n’est plus dans la ville sainte musulmane.

« Nous avons déjà demandé au mutawwif [guide] de sortir le groupe de 10 de Nur Sajat de la Mecque », a déclaré un porte-parole d’Albayt Travel cité par le New Straits. Times.

« Ils ont été emmenés en visite autour de Médine. »

L’agence de voyages a ajouté qu’elle avait tenté de faire coopérer Nur Sajat pendant le pèlerinage, disant qu’elle espérait qu’elle présenterait des excuses.

« Pour l’instant, Nur Sajat n’a demandé qu’à attendre son retour en Malaisie. De notre côté, en particulier la mutawwif a essayé de contacter les parents de Nur Sajat, car seuls les membres de la famille proche connaissent la situation réelle sur la question du genre », a déclaré le porte-parole.

« Cependant, les parents s’avèrent peu coopératifs », a souligné le porte-parole.

Son choix va à l’encontre des autorités malaisiennes

Sajat, qui serait née homme, a longtemps été pourchassée par les autorités religieuses malaisiennes à cause de son identité de genre.

Une copie alléguée de son passeport qui a fait surface en ligne montre son nom réel comme étant Muhammad Sajjad Kamaruz Zaman.

Au début de l’année dernière, le Département malaisien du développement islamique de Malaisie (Jakim) a tenté de faire subir à Sajat un processus de vérification de son sexe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici