Coronavirus - un expert américain démonte une étude contre la Chloroquine qu’il qualifie d’« imposture »

Un expert en maladies infectieuses critique une étude qui a analysé l’hydroxychloroquine comme traitement au COVID-19 : « C’est une imposture ! »

Lundi soir, l’expert en maladies infectieuses, le Dr Stephen Smith, a déclaré à « The Ingraham Angle » qu’une étude publiée la semaine dernière indiquant que l’hydroxychloroquine, un antipaludéen, n’avait montré aucun avantage pour les patients atteints de coronavirus dans les hôpitaux vétérans américains.

« Je ne sais pas pourquoi [le professeur en opthamologie de l’école de médecine de l’Université de Virginie, le Dr Jayakrishna Ambati] s’est plongé dans cette étude, qui n’est pas une étude. C’est une imposture », a déclaré Smith. « Je ne peux pas croire que quelqu’un ait pris cela au sérieux. Il n’y a pas une seule dose répertoriée, cumulative ou quotidienne, d’hydroxychloriquine ou d’anthromicine. Et les gens appellent cela une étude. »

La recherche, qui a été publiée dans le dépôt en ligne medRxiv et n’a pas fait l’objet d’un examen par les pairs, a analysé les dossiers médicaux de 368 vétérans de sexe masculin hospitalisés pour une infection confirmée à coronavirus dans les centres médicaux de la Veterans Health Administration qui sont décédés ou ont obtenu leur congé avant le 11 avril.

Environ 28 pour cent des patients qui ont reçu de l’hydroxychloroquine et des soins habituels sont décédés contre 11 pour cent de ceux qui recevaient des soins de routine seuls. Environ 22 pour cent des personnes recevant le médicament et l’azithromycine sont également décédées, mais la différence entre ce groupe et les soins habituels n’a pas été considérée comme suffisamment importante pour exclure d’autres facteurs qui auraient pu affecter la survie.

« Pas une seule personne dans ce document n’a vu un seul patient COVID. Seuls trois sont des médecins [et] tous [ceux] sont formés en ophtalmologie », a déclaré Smith à propos de la recherche. « C’est une imposture. C’est une honte pour les UVA. J’ai envoyé un e-mail au doyen de la faculté de médecine d’UVA. Je n’ai pas eu de nouvelles de leur part. C’est un embarras que les UVA permettent à cette chose d’être appelée une étude. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici