Paris - plus de 20 enfants exposés au coronavirus présentent une maladie inflammatoire rare

En France et au Royaume-Uni, les autorités sanitaires constatent l’apparition de cas d’enfants touchés par une maladie inflammatoire grave. Dénominateur commun ? Les enfants ont tous été exposés au coronavirus Covid-19.

Le constat préoccupe plusieurs pays après l’apparition récente de cas inhabituels. « L’ensemble des pédiatres, des réanimateurs (en Europe) travaillent ensemble pour voir s’il y a lieu ou non de faire un lien avec le Covid-19, ce que je ne sais pas encore au moment où je vous parle », a déclaré le ministre français de la Santé, Olivier Véran, hier à l’Assemblée nationale.

Aucun n’est décédé de la maladie

« C’est quelque chose qui nous préoccupe », avait assuré la veille son homologue britannique, Matt Hancock. Une préoccupation d’autant plus vive que toutes les études ont jusqu’à présent montré que les formes graves du Covid-19 étaient rarissimes chez les plus jeunes. L’alerte est partie d’Angleterre, avec un signalement du service public de santé.

Dans la foulée, un petit nombre de cas similaires a été mentionné en France, aux États-Unis, en Espagne ou en Belgique. Sur l’ensemble des hôpitaux parisiens, cela représente « à peu près une vingtaine d’enfants », indique Damien Bonnet, chef de service de cardiologie pédiatrique à l’hôpital Necker enfants malades. « Selon mes collègues français, il y en a d’autres ailleurs », ajoute-t-il, en soulignant toutefois que leur nombre dans l’absolu « reste limité ». Le premier cas a été admis dans son hôpital « il y a trois semaines » et « ça s’est accéléré depuis environ 8 jours », précise Paris Normandie.

Douleurs abdominales, symptômes digestifs et inflammation vasculaire 

Selon les autorités sanitaires britanniques, ces enfants présentent des symptômes ressemblant à la maladie de Kawasaki, parmi lesquels des douleurs abdominales, des troubles gastro-intestinaux et une inflammation cardiaque. Interrogé à ce sujet mercredi, sur Franceinfo, le ministre de la Santé Olivier Véran a lui fait état de « symptômes de fièvre, de symptômes digestifs et une inflammation vasculaire assez générale qui peut provoquer une défaillance cardiaque ».

Plus de 20 enfants en Ile-de-France

Concernant la France, plus de vingt enfants, âgés de 3 à 17 ans, ont été répertoriés en Ile-de-France depuis le 15 avril, a indiqué le Dr Sylvain Renolleau, chef du service de réanimation de l’hôpital Necker enfants malades, alors qu’en temps normal, il y a moins d’un cas de ce type par mois.

Ces enfants ont tous été en contact avec ce virus (le nouveau coronavirus) à un moment ou un autre, a-t-il assuré lors d’une conférence de presse téléphonique organisée par l’AP-HP.

Ce contact a été prouvé soit par un test virologique positif mais faible donc plutôt en fin d’infection, soit par un test sérologique positif (présence d’anticorps), qui prouve aussi qu’ils ont été contaminés dans les semaines précédentes, a précisé le médecin.

« On n’a pas tous les arguments de certitude pour dire qu’il y a un lien de causalité directe », préviennent cependant les médecins.

Dans un premier temps, les autorités médicales des différents pays concernés avaient indiqué que certains patients étaient positifs, d’autres pas, explique Ouest France.

2 Commentaires

  1. Bjrs ! Oui tous les vaccins doivent être pris en charge par l’état et de tous les états mondiale pour éviter cet état d’esprit plus que malsaine ! C ‘est évident ojd8 ! plus jamais ça , sinon l’état ( les gens qui connaissent ce milieu ) devra rendre des comptes et pas des moindre puisque ça concerne l’humanité est à art entière . Je ne comprends que l’on demande pas des comptes à la Chine ???

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici