Chine Des personnes atteintes du Coronavirus tentent de contaminer la population - VIDEO

Une vidéo ahurissante qui circule sur les réseaux sociaux met en scène des personnes contaminées par le Coronavirus qui pour une raison inexpliquée tentent de répandre le virus au sein de la population.

 

Nous voyons un homme dans un supermarché qui crache sur des articles en rayons, une dame qui frotte avec insistance ses mains sur la porte et les boutons d’un ascenseur, un autre homme qui crache sur des fonctionnaires…

Le mystérieux Coronavirus parti du centre de la Chine a gagné les métropoles géantes du pays le plus peuplé du monde et un expert chinois a confirmé le 20 janvier 2020 qu’il se transmettait entre humains. 

D’où vient ce virus et pourquoi est-il mortel ?

Jamais observé jusque-là, ce virus appartient à la vaste famille des coronavirus et a été identifié par la Chine le 7 janvier 2020 suite à un cas de pneumonie déclaré le 31 décembre 2019.

« Les coronavirus sont zoonotiques, ce qui signifie qu’ils sont transmis entre les animaux et les humains », explique l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur son site. C’est le « septième coronavirus capable de donner des manifestations cliniques chez l’humain », explique à l’AFP Arnaud Fontanet, responsable de l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur à Paris. Son origine semble se trouver dans un marché de Wuhan, ville chinoise de 11 millions d’habitants, fermé le 1er janvier 2020.

« On suppose que la source était des animaux vendus dans ce marché et qu’il y a eu passage chez l’homme », indique le Pr Fontanet, bien qu’on ne sache pas encore lequel. Des chercheurs ont évoqué la piste du serpent explique le magazine Sciences Avenir.

Quels sont les symptômes ?

Ce virus est proche de celui qui avait provoqué l’épidémie de SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003.  Du point de vue génétique, il y a « 80% de similarités » entre les deux virus, relève le Pr Fontanet, et tous deux entraînent des pneumopathies (maladies respiratoires).

Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l’Homme (comme un rhume) mais aussi d’autres plus graves comme le SRAS. Les symptômes du SRAS ressemblent à ceux d’une pneumonie, avec une forte fièvre et divers problèmes respiratoires. « Les signes d’infection courants comprennent les symptômes respiratoires, la fièvre, la toux, l’essoufflement et les difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort« , détaille l’OMS.

Comment s’en protéger ?

Autorités sanitaires et scientifiques mettent en avant l’importance des « mesures-barrières », efficaces pour d’autres maladies virales comme la grippe : se laver les mains fréquemment, tousser ou éternuer dans le creux de son coude ou dans un mouchoir dont on se débarrasse ensuite, éviter de se toucher le visage (nez, mains, bouche)…

En outre, si un cas est avéré, le patient doit être placé à l’isolement pour éviter la contagion.

« Etant donné qu’un grand nombre de malades du Sras et du Mers ont été infectés dans des lieux de soins, il faut prendre des précautions pour éviter que le virus se propage dans les établissements de santé », écrivent des scientifiques internationaux dans un commentaire publié par The Lancet.

Le gouvernement a mis en place un site internet pour se tenir informé de l’évolution du virus en France : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici