Coronavirus - le pape François appelle à tous les croyants à jeûner une journée du mois de Ramadan

Le pape François a appelé les «croyants de toutes confessions» à s’unir jeudi lors d’une journée de jeûne et de prière pour demander à «Dieu d’aider l’humanité à vaincre la pandémie de coronavirus».

Un groupe interreligieux de haut niveau, le Comité supérieur de la fraternité humaine, a organisé la journée de prière mondiale prévue pour le 14 mai, qui tombe pendant le mois sacré islamique du Ramadan, lorsque les musulmans jeûnent de l’aube au coucher du soleil.

Le grand imam égyptien Ahmad al-Tayeb a également salué cette initiative. Il a invité des gens du monde entier à prier et à faire des œuvres de bienfaisance «pour le bien d’Allah Tout-Puissant, afin de nous débarrasser de cette pandémie et du monde entier», dans un article sur Facebook.

La journée sera un moment historique, selon l’aide du pape François, Mgr Yoannis Lahzi Gaid, prêtre d’Égypte et membre du Comité supérieur de la fraternité humaine.

« Ce sera la première fois que toute l’humanité s’unira pour un seul objectif: prier ensemble, chacun selon sa foi, ce qui prouve que la foi unit, pas divise », a déclaré Gaid dans une interview accordée à Al Arabiya English.

La pandémie a traversé sans discrimination les frontières et les cultures, affectant la vie des gens indépendamment de leur religion et de leur origine.

«Le virus nous a fait comprendre notre fragilité et la nécessité de nous unir en tant que frères. Nous ne pouvons pas en sortir séparément », a déclaré Gaid.

«COVID-19 nous a tous mis à genoux. Mais s’agenouiller est la meilleure position pour prier », a-t-il ajouté.

Le Comité, qui a été créé l’année dernière avec le soutien des Émirats arabes unis, appelle également les gens à prier pour que les scientifiques trouvent un vaccin le plus tôt possible.

Bien que les domaines de la science moderne et de la foi traditionnelle soient souvent perçus comme incompatibles, Gaid a déclaré qu’il n’y avait pas de contradiction entre les deux, comme le montre la pandémie.

«Il y a une complémentarité. La science sans foi reste sans horizon et la foi sans science reste sans support. C’est une grande leçon de COVID-19 », a déclaré Gaid.

Ce n’est pas la première fois que l’ensemble diversifié de chefs religieux et de spécialistes du Comité met l’accent sur la science.

La réflexion sur les progrès scientifiques et techniques a été au centre des réunions interconfessionnelles du Comité qui ont conduit à la signature, l’an dernier, d’un «Document sur la fraternité humaine», par le pape François et le Dr al-Tayeb.

D’autres dirigeants mondiaux ont également approuvé l’appel à la prière du 14 mai, notamment le prince héritier d’Abou Dabi, Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, le président libanais Michel Aoun, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomew.

 

2 Commentaires

  1. Mohamed bin zayed celui qui voulait donner des milliards à bachar el assad pour reprendre la guerre civile contre son peuple dans le nord afin de mettre en deroute la Turquie il n’est pas credible.

  2. *La prière qui se tiendra jeudi, afin de sauver l’humanité contre le Coronavirus*? Avec l’approbation, la bénédiction et l’appel du Sheykh de l’Azhar !, du pape du Vatican !, de leaders de groupes religieux mécréants !, de prêcheurs parmi les frères musulmans !, et de certains Muftis !.

    ◾ *Il n’est pas permis au musulman d’y répondre, d’en faire partie; de ceux qui l’accomplissent ou ceux qui y invitent, ou qui soutiennent ceux qui y appellent et l’effectuent, cela à travers les médias et les réseaux sociaux.*

    1. Car la prière est une adoration. Et l’adoration, sa référence est le Qur’ân et la Sounnah prophétique, et non le Sheykh de l’Azhar, ou quelqu’un qui a accédé à la fonction de donner des fatwas dans un pays, ou une commission religieuse internationale.

    2. Et car Allah ne repousse pas de ses serviteurs l’épreuve et l’épidémie par une prière innovée en Islam, ou une prière interdite qui contient des préceptes mécréants, et qui est vouée à autre que Lui – Gloire à Lui -, comme au Massîh ‘Issa bni Maryam ou à ‘Uzayr ou à Boudah ou à une vache ou au feu ou à Rama ou autres divinités qui sont adorées avec Allah.
    Mais, plutôt, la prière innovée en Islam qui est accomplie afin de se rapprocher d’Allah n’est pas acceptée et est rejetée de celui qui l’accomplit, en vertu de la parole authentique du Prophète ﷺ « Celui qui accomplit une oeuvre qui n’est pas sur notre instruction, elle est rejetée ».

    Que dire de la prière qui contient de la mécréance ?
    Et la prière des mécréants qui est vouée à autre qu’Allah leur Seigneur et leur Créateur. Celle-ci est plus en droit de ne pas être acceptée ni agréée par Allah.

    Mais plutôt, cette prière est:
    une cause pour que l’épreuve, le mal, les châtiments et les épidémies augmentent, et non une cause de leur allègement et de leur disparition.

    3. Et car Allah n’accepte pas de Ses serviteurs si ce n’est qu’ils L’adorent uniquement par Sa religion qui est l’Islam, et ce qui y a été rapporté. Comme l’a dit Allah – Gloire à Lui – {Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants.}

    4. Et car il y a dans le fait de s’associer dans cette prière avec les gens de religions mécréantes, un coup envers la croyance de l’alliance et du désaveu [al walâ wal barâ] qui est obligatoire dans la Législation, et qui fait partie des fondements des grands principes de la religion de l’Islam.

    ✏️Écrit par Sheykh Abdil Qâdir al Junayd حفظه الله

    ✒️Traduit par Abdullah al Albani

    🔶 الصلاة غدًا الخميس من أجل إنقاذ الإنسانية من كورونا؟
    بتأييدٍ ومباركة ودعوة من شيخ الأزهر!، وبابا الفاتيكان!، وزعامات أديانٍ كفرية!، ودعاةٍ من الإخوان المسلمين!، وبعض المُفتين!.

    [ لا يجوز لمسلم أن يَستجيب لها، وأن يكون في عداد أهلها، العاملين بها، أو الداعين لها، أو الداعمين لدعاتها وفاعليها عبر الإعلام وبرامج التواصل ].

    ١ – لأن الصلاة عبادة، والعبادة مرجعها إلى القرآن والسُّنة النبوية، وليس إلى شيخ الأزهر، ولا إلى من تقلد منصب الإفتاء في بلد، ولا إلى هيئة علمية دينية.
    ٢ – ولأن الله لا يَدفع عن عباده البلاء والوباء بصلاة مبُتَدَعة في الإسلام، أو بصلاة محرمة وفيها أمور كفرية، وتؤدى لغيره سبحانه، كالمسيح عيسى بن مريم، أو عزير، أو بوذا، أو بقرة، أو نار، أو رام، أو غيرهم من الآلهة التي تعبد مع الله.
    بل إن الصلاة المُبتدَعة في الإسلام والتي تُفعل تقرُّبًا إلى الله لا تُقبل وتُرد على فاعلها، لقول رسول الله ﷺ الصحيح: (( من عمل عملًا ليس عليه أمرنا فهو رد )).
    فكيف بالصلاة الكفرية، وصلاة الكافرين لغير الله ربهم وخالقهم، فهي أولى بعدم قبول الله لها، ورضاه عنها.
    بل هذه الصلاة:
    من أسباب زيادة البلاء والشر والعقوبات والأوبئة، وليس تخفيفها، وزوالها.

    ٣ – ولأن الله لا يَقبل من عباده إلا أن يعبدوه بدينه الإسلام وحده، وما جاء فيه، كما قال سبحانه: { ومن يبتغ غير الإسلام دينًا فلن يُقبل منه وهو في الآخرة من الخاسرين }.

    ٤ – ولأن في المشاركة في هذه الصلاة مع أهل الأديان الكفرية ضربًا لعقيدة الولاء والبراء الواجبة شرعًا، والتي هي من الأصول والثوابت الكبرى في دين الإسلام.

    ✏️ وكتبه:
    عبد القادر الجنيد.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici