«Ça sent le chinois» : Une députée LREM se lâche puis s'excuse

Le site d’information Mediapart vient de recueillir le témoignage de cinq anciens collaborateurs de la députée LREM, Laetitia Avia. Ces derniers dénoncent des « humiliations à répétition au travail, ainsi que des propos à connotation sexiste, homophobe et raciste».

Informée de cette annonce, l’élue a depuis réfuté ces accusations et a même décidé de porter plainte.

Les ex-collaborateurs décrivent à Mediapart :

«Un fossé entre les valeurs qu’elle défend publiquement» et la personnalité que certains de ses employés ont remarquée.

Pour rappel, Laetitia Avia, députée LREM porte actuellement un projet, en attente de vote final, concernant la haine en ligne. Ce vote doit avoir lieu aujourd’hui, mercredi 13 mai.

Mais les cinq anciens collaborateurs de la députée montrent une tout autre image de cette dernière. D’ailleurs, ils expliquent avoir été témoins de propos sexistes, racistes ou encore homophobes de sa part. Tels que :

 «On a voté l’amendement des PD.» a-t-elle annoncé au sujet de l’amendement en faveur des réfugiés LGBT de 2018.

D’ailleurs, toujours selon eux, un ancien salarié d’origine asiatique serait devenu « son bouc émissaire ». La députée l’appelait parfois « le chinois » ou « reprenait des clichés racistes pour parler de lui», «ça sent le chinois» ou encore «tu es un faux Chinois, tu ne maîtrises pas Mac».

«Elle insulte souvent les députées qu’elle n’aime pas de “p***”», révèle à Mediapart l’un de ses anciens collaborateurs.

En ce qui concerne l’expression « amendement des PD », elle affirme l’avoir reprise de la bouche de son ex-collaborateur.

Depuis, la députée a annoncé :

«Parce que je ne sais que trop à quel point les mots peuvent être blessants, même isolés, j’adresse mes sincères excuses à tous ceux qui pu se sentir heurtés à la lecture de ces extraits.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici