Le Koweït est prêt à offrir plus d’argent que Trump aux Israéliens pour qu’ils quittent la terre de Palestine

Marzouq Al-Ghanim, président de l’Assemblée nationale du Koweït, a déclaré que « l’accord du siècle » appartient à la poubelle de l’histoire, puis a rapidement jeté le document.

Quant aux milliards de dollars que Trump a offert au peuple palestinien pour vendre sa cause et sa patrie, Al-Ghanim a offert au président américain plus d’argent pour que les occupants israéliens quittent la terre de Palestine et retournent d’où ils venaient, faisant ainsi une vraie affaire du siècle.

« La réponse koweïtienne a été caractérisée par la sagesse et l’intelligence, car l’administration Trump veut mettre fin à la question palestinienne comme un accord commercial; l’argent pour une patrie et l’histoire d’un peuple.

Par conséquent, le Koweït a offert plusieurs fois plus d’argent pour que les occupants puissent sortir et garder les Palestiniens sur leur propre terre. Ce faisant, la seule carte de la main Trump-Kushner-Netanyahu est retirée, car tout ce dont ils peuvent parler, c’est de l’argent. Leur «accord» comprend la paix économique, la prospérité, des projets, des installations et d’autres outils relativement mesquins qui n’ont pas leur place dans la bataille en cours pour expulser l’occupant israélien de la terre de Palestine et libérer les sites religieux islamiques.

Les émiratis ont fait illusion à Jared Kushner et à son président que le problème palestinien pourrait être résolu si suffisamment d’argent était jeté dessus. Ils pensaient que ce serait le cas après avoir réussi à tromper certains Palestiniens et à leur acheter des maisons avant de vendre les propriétés à des groupes de colons israéliens. Cependant, cette tromperie a été révélée et il n’y a plus de Palestiniens qui osent vendre leur maison à un étranger, surtout s’ils sont originaires des Émirats arabes unis, car il est désormais connu qu’ils sont les intermédiaires des organisations sionistes qui cherchent à exproprier les terres palestiniennes en des moyens indirects.

La Palestine n’est ni à vendre, ni à utiliser comme monnaie d’échange. Quoi que l’OLP ait concédé était une erreur et ne représente pas la position du peuple palestinien. Cette erreur doit être corrigée en retirant la reconnaissance de la légitimité de l’État d’occupation et des accords d’Oslo.

Nous n’accepterons pas l’accord du siècle, nous n’accepterons pas non plus 11 ou 22% de la Palestine historique. Nous remercions le Koweït, son émir, le gouvernement et le peuple pour leur soutien politique continu aux Palestiniens et à leur cause, ainsi que pour les encouragements à insister pour que les Palestiniens aient droit à chaque centimètre carré de leur territoire occupé.» écrit le Dr Issam Shawer dans le Middle East Monitor.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici