Un jeune palestinien abattu par des soldats israéliens alors qu’il manifestait contre le plan de Trump

Un adolescent palestinien a été abattu par les tirs israéliens lors d’une manifestation en Cisjordanie occupée contre les propositions de « l’accord du siècle » de Donald Trump, a déclaré le ministère palestinien de la Santé. Mohammed al-Haddad avait 17 ans.

« Mohammed al-Haddad, 17 ans, a été tué par une balle qui a pénétré son cœur lors d’affrontements avec les [forces] d’occupation dans la région de Bab al-Zawya à Hébron », selon le ministère.

Une petite manifestation avait été organisée dans la ville contre le plan controversé du président américain pour faire face au conflit israélo-palestinien.

Des témoins ont déclaré qu’une douzaine de jeunes hommes avaient lancé des pierres sur les forces israéliennes.

« Durant une émeute violente à Hébron (…) les forces armées israéliennes ont identifié un Palestinien qui lançait un cocktail Molotov en leur direction. Les soldats ont répliqué en ouvrant le feu afin de lever la menace« , a indiqué l’armée dans un message sur WhatsApp.

La proposition de Trump a augmenté les tensions

La proposition de Trump, dévoilée à la fin du mois dernier, a été immédiatement rejetée par les Palestiniens, qui l’ont qualifiée de manifestement pro-israélienne.

Le plan donne à Israël le feu vert pour annexer des colonies illégales et la vallée du Jourdain en Cisjordanie, y compris à Hébron, où quelques centaines de colons juifs vivent dans le centre de la ville palestinienne d’environ 200 000 habitants.

En réponse, l’Autorité palestinienne a déclaré qu’elle couperait tous liens avec les États-Unis et Israël.

« Nous avons informé la partie israélienne … qu’il n’y aura aucune relation avec eux et les États-Unis, y compris des liens de sécurité », a déclaré le président de l’AP Mahmoud Abbas lors d’une réunion extraordinaire de la Ligue arabe au Caire au cours de laquelle il a réitéré son Rejet «complet» du plan.

Les Palestiniens ont par la suite précisé cela pour signifier que les liens seraient rompus en cas d’annexion. Il est probable qu’aucune telle initiative ne se produira avant les élections israéliennes du 2 mars.

L’Autorité palestinienne a établi des liens de sécurité avec Israël, avec qui elle coopère avec les zones de police de Cisjordanie qui relèvent du contrôle palestinien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici