Coronavirus - L’Algérie convaincue par la Chloroquine

«L’Algérie a adopté un protocole thérapeutique à base de chloroquine, pour faire face au Coronavirus», a indiqué le ministère de la Communication dans un communiqué.

Les autorités algériennes expliquent que la chloroquine est « une molécule antipaludéenne d’usage courant dans le traitement du paludisme, des maladies rhumatismales et dans le lupus », tout en précisant que « des études ont commencé en Chine en février 2020 et se poursuivent en Europe ». Ces études ont donné « des résultats prometteurs contre le coronavirus Covid-19 en augmentant les capacités immunitaires de l’individu. La chloroquine est produite localement et en quantité suffisante pour traiter les patients, selon le protocole établi par les experts ».

L’Algérie dispose d’un stock suffisant

L’Algérie dispose d’un stock largement suffisant selon les autorités. Dans ce cadre, Dr Bekkat Berkani, président du Conseil de l’ordre des médecins et membre du comité scientifique de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus (COVID-19), a annoncé mardi dans une déclaration sur les ondes d’une radio locale que le ministère de la Santé a commencé à tester le médicament avec quelques cas graves infectés par le virus Coronavirus Covid-19 hospitalisés à l’hôpital El Kettar d’Alger. 

« C’est la commission scientifique qui a mis ce protocole de traitement, qui se base sur un produit importé et fabriqué localement », sans préciser qu’il s’agissait de la Chloroquine, avait déclaré le ministre de la Santé lundi 23 mars lors d’un point de presse sur l’évolution du coronavirus en Algérie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici