Coronavirus : Il n'y aura pas de vaccin avant au moins

Ce samedi, la ministre de la Recherche Frédérique Vidal vient de faire une annonce forte concernant la mise au point et la commercialisation d’un vaccin contre le Covid-19. En effet, cette dernière vient d’annoncer qu’un éventuel vaccin ne serait pas disponible avant au moins « 18 mois ».

 

Avec cette déclaration, la ministre de la Recherche vient contredire le président américain Donald Trump. Ce dernier venait d’annoncer, quelques heures plus tôt vouloir « avoir un vaccin d’ici à la fin de l’année, peut-être avant. »

La ministre de la Recherche s’est exprimée sur Europe 1

 «Ce que nous disent les laboratoires, les chercheurs, c’est que l’accélération qu’on a vue dans le développement des essais cliniques nous laisse espérer un vaccin à l’horizon de 18 mois. Mais ça n’est pas raisonnable de penser qu’on puisse aller plus vite que ça. Sauf à mettre en danger la sécurité des gens.»

De son côté, l’agence européenne du Médicament (EMA) a évoqué jeudi un délai d’un an, mais selon un scénario «optimiste».

D’ailleurs, la ministre de la Recherche préfère rappeler :

«La recherche sur le vaccin, tout le monde en est bien conscient, est quelque chose qui prend habituellement plusieurs années.»

Concernant la déclaration de Sanofi voulant livrer ses premiers vaccins aux américains en priorité, elle a jugé «inacceptable de réserver un vaccin à un pays plutôt qu’à un autre pour des raisons pécuniaires».

De son côté, le président Emmanuel Macron a réclamé qu’un vaccin ne soit pas soumis «aux lois du marché».

Pour rappel,  plus de 100 projets de vaccin existent dans le monde et une dizaine d’essais cliniques sont déjà en cours. En France, l’Institut Pasteur compte démarrer ses essais cliniques pour un vaccin dès le mois de juillet.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici